lundi 26 octobre 2015

Cartes bancaires : une vulnérabilité connue exploitée discrètement

Combien de cas réellement constatés ? Combien de cas non constatés ? C’est la question que soulève l’étude que viennent de publier Houda Ferrradi, Rémi Géraud, David Naccache et Assia tria, de l’Ecole normale supérieure et du CEA-TEC Paca.
Dans celle-ci, les quatre chercheurs se penchent des cartes bancaires EMV modifiées pour permettre leur utilisation sans en connaître le code PIN, en toute discrétion, grâce à deux puces câbles l’une sur l’autre, sur la puce d’origine : « la première puce est clipsée sur une carte authentique volée. La seconde puce joue le rôle d’intermédiaire et communique directement avec le terminal de point de vente. L’ensemble est intégré au corps en plastique d’une autre carte également volée ».

Article complet  : ici

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire